C'est un vieux rafiot, un bateau rouillé amarré à Rijeka, en Croatie. Mais le " Galeb ", ce qui signifie " la Mouette " en serbo-croate, n'est pas n'importe quelle embarcation. C'est une institution.

Du temps de la splendeur yougoslave, ce bateau de 117 mètres de long a été le yacht personnel du maréchal Tito. Pendant 30 ans, l'homme d'État a reçu à son bord les plus grands dirigeants du monde.

" Notre intention n'est pas de conserver le bateau dans cet état. Il sera rénové et transformé en bateau-musée " , explique la conservatrice Kristina Pavec. " Nous expliquerons toute son histoire au vu des différentes phases qu'il a traversé. Son histoire est très intéressante. "

" Notre projet est d'intégrer le bateau au programme que nous préparons quand nous serons une des capitales européennes de la culture en 2020 " , ajoute le maire de Rijeka, Vojko Obersnel.

La municipalité est parvenue à rassembler 5,4 millions d'euros pour restaurer le bateau et mener à bien le projet de musée.

Mais s'il peut exister une certaine nostalgie pour Tito en Bosnie-Herzégovine, ce sentiment est loin d'être partagé en Croatie. Une partie de la population considère ici le maréchal comme un despote et surtout un anti-croate.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés