Safdar Rahmat Abadi a été touché à la tête et à la poitrine hier alors qu’il montait dans sa voiture, dans l’est de Téhéran, la capitale. Les investigations montrent que deux coups de feu ont ététirés de l’intérieur du véhicule. La police n’a procédé à aucune arrestation, un inspecteur spécial et un procureur ont été dépêchés sur place.

D’autres meurtres ont eu lieu récemment prennant pour cibles des militaires, des procureurs et des scientifiques.

Les Etats-Unis ont nié toute implication et Israël n’a fait aucun commentaire.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés