Magistrats, greffiers et avocats sont mobilisés ce lundi à Bobigny pour dénoncer le manque de moyens du tribunal de grande instance (TGI). Le deuxième plus grand de France est également le plus engorgé. Les moyens font considérablement défaut, notamment en termes de personnel. Conséquence directe: des délais à rallonge pour les procès.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés