Une reconstitution en 3D du lieu de la collision de Puisseguin a été projetée ce lundi lors de la conférence de presse du procureur de la République de Libourne. La spécialiste police-justice de BFMTV Cécile Ollivier a expliqué que cette modélisation a été possible grâce à un laser-scanner dont s'est doté la gendarmerie il y a moins de dix ans. Il permet de geler une scène de crime ou une scène d'accident en 3D pour continuer à étudier les lieux même une fois les éléments enlevés. Cet appareil a notamment été utilisé lors de la scène de crime de Chevaline. L'accident entre un camion et un autocar à Puisseguin vendredi dernier a fait 43 victimes.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés