Philippe Levillain, historien et spécialiste de la papauté, reconnaît que les États-Unis ont toujours eu de bonnes relations avec le Vatican, qu'il a toujours considéré comme une très grande puissance spirituelle.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés