L'armée syrienne a brisé hier le siège de l'aéroport militaire de Kweires, près d'Alep, qui servait de base aux djihadistes depuis plus de deux ans. L'offensive contre ce fief islamiste a été lancée en septembre, avec l'appui de combattants iraniens et des miliciens chiites du Hezbollah libanais.

Cet aéroport permettrait à l'aviation russe d'accroître sa force de frappe. Une priorité pour le régime, qui a vu l'un de ses fiefs être bombardé hier. Deux obus ont frappé Lattaquié, faisant une vingtaine de morts et une soixantaine de blessés.

Syrie : au moins 22 personnes tuées par des obus sur Lattaquié https://t.co/2SLDxmsuzN pic.twitter.com/dxqWnSiIbC- Europe 1 (@Europe1) 10 Novembre 2015

Pour sortir du conflit, Moscou propose un processus de réforme constitutionnelle de 18 mois maximum. Un processus qui déboucherait sur une présidentielle à laquelle Bachar el-Assad pourrait se présenter.

Avec AFP et Reuters

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés