Alep, l'une des villes martyres du conflit syrien. Ici, les combats ont été particulièrement violents entre factions rivales. Des affrontements qui ont réduit en cendres ce bijou archéologique et culturel du Moyen Orient.

Pour panser les plaies de la cité, un groupe de chercheurs de l'Université centrale européenne de Budapest a lancé le 'Projet Alep'. Alhakam Shaar est l'un d'entre eux, euronews est allé à sa rencontre. 'L'objectif est de discuter dès maintenant avec les Aleppins pour qu'ils soient au coeur de notre projet. C'est leur opinion qui compte, c'est eux qui vont y retourner, donc nous voulons les inclure.'

Le groupe d'étude dispose d'un site web pour recueillir les avis, les souvenirs, toutes les idées susceptibles d'aider les urbanistes et les architectes qui planchent déjà sur ce projet.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés