Vidéo associée: 

Publié le 07/02/2017

Le Premier ministre roumain refuse de démissionner

Corps: 

Les manifestants ne désarment pas à Bucarest. Ils sont toujours furieux contre le gouvernement et réclament sa démission, même si l'objet de leur colère a disparu : le gouvernement a en effet retiré dimanche le décret controversé assouplissant la législation anticorruption.

En Roumanie , 7ème jour d'une mobilisation sans précédent #AFP pic.twitter.com/g1pRvohLv7- Agence France-Presse (@afpfr) 6 février 2017

Face aux appels sur les réseaux sociaux à poursuivre la mobilisation, le Premier ministre Sorin Grindeanu a appelé la population 'au calme', mais envisage la démission de son ministre de la Justice Florin Iordache :
'J'ai dit que je laisserai passer deux jours, a déclaré le chef du gouvernement. Un pour débattre du budget et l'autre pour le vote de défiance, parce que c'est normal pour le ministre Iordache d'assister aux débats sur le vote et mercredi soir ou jeudi il prendra sa décision ou je prendrai la décision.'

Florin Iordache, c'est l'homme qui était derrière ce décret controversé. Pourtant la majorité de centre gauche fait bloc, estimant qu'il y a un plan pour renverser le pouvoir en place.
Environ 2.000 sympathisants pro-gouvernement ont manifesté pour le deuxième jour consécutif contre le chef de l'Etat de centre droit, accusé avoir 'fomenté' cette vague de protestation.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité