C'était une promesse de Manuel Valls après les attentats de janvier et de novembre dernier: l'ouverture d'un centre de "déradicalisation" en France. C'est désormais le cas à Bordeaux où un Centre d'action et de prévention contre la radicalisation des individus (Capri) vient d'ouvrir ses portes. Son but: diffuser un contre-discours pour déconstruire les argumentaires radicaux, former les acteurs du champ social sur les signes de radicalisation et assurer une prise en charge avec psychologues et experts en théologie.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés