Le PIB de la Grèce s'est contracté de 0,9 % au troisième trimestre 2015, soit près du double de ce qui était prévu.

L'agence nationale de statistiques a aussi revu à la baisse la croissance du deuxième trimestre de 0,4 à 0,3 %.

La Commission européenne prévoit, elle, un retour du pays à la récession en 2015 et 2016, après une brève embellie en 2014, seule année ayant connu une croissance positive depuis six ans.

Athènes est par ailleurs convenu avec ses créanciers d'un nouveau train de mesures que le pays doit approuver le mois prochain pour obtenir la prochaine tranche d'aide. En adoptant un premier volet de mesures d'austérité, la Grèce est déjà parvenue à s'assurer le versement de 25 milliards d'euros d'aide.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés