Georges Salines, président de l'association "13 novembre, fraternité et vérité", s'est dit vendredi sur BFMTV "heureux" de l'arrestation à Molenbeek de Salah Abdeslam, suspect clé des attentats du 13 novembre. "Ma crainte était qu'il s'échappe ou ne soit tué", a réagi ce père d'une victime du Bataclan. Pour lui, il était important qu'il soit capturé vivant: "comme ça il pourra être jugé".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés