La BRI était en première ligne lors de la tuerie au Bataclan du vendredi 13 novembre. Au moment des faits, Christophe Molmy, patron de la brigade de recherche et d'intervention (BRI), était chez lui et a été prévenu par les médias. Si ses hommes sont arrivés très vite sur les lieux, il a salué l'action et "le grand courage" des policiers de la BAC qui a permis de faire cesser les tueries.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés