Créditée de seulement 5 régions sur 13, la gauche a mathématiquement perdu la bataille des régionales. Alors que les réactions des principaux leaders politiques affluent depuis dimanche, François Hollande est le seul à n'avoir dit aucun mot. Ce serait un "suicide" pour le chef de l'Etat de ne rien remettre en cause face à la débâcle de son parti, affirme Hervé Gattegno. De source proche de l'Elysée, François Hollande refuserait toute inflexion de sa ligne politique. - Bourdin Direct, du mercredi 16 décembre 2015, sur RMC.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés