Le ministère public suédois a demandé à Julian Assange l'autorisation de l'interroger à Londres où il vit reclus dans l'ambassade équatorienne depuis
trois ans. Les procureurs souhaitent également demander au fondateur de
WikiLeaks, accusé de viol, de se soumettre à un test ADN. "Quand l'investigation préliminaire sera finie, je pense qu'ils vont arrêter les poursuites, ils vont réaliser qu'il est innocent", explique son avocat.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés