Une semaine avant les célébrations de Pâques, le pape François a lancé dimanche à Rome un véritable appel à la résistance aux jeunes du monde entier à l'occasion de la messe des rameaux. Devant plus de 50 000 fidèles le souverain pontife a exhorté les jeunes à ne pas se taire et à se faire entendre auprès de leurs aînés. D'aucuns y ont vu un soutien à peine voilé aux centaines de milliers de jeunes américains qui ont manifesté samedi contre les armes à feu aux Etats-Unis.

Le pape François a notamment déclaré : "Chers jeunes, c'est à vous de vous décider. Si les autres se taisent, si nous, les aînés et les responsables, si souvent corrompus, sommes silencieux, si le monde se tait et perd la joie, je vous le demande: vous, est-ce que vous crierez? S'il vous plaît, décidez-vous avant que les pierres ne crient".
A la fin de la messe, des jeunes ont remis au pape un document élaboré par 300 délégués du monde entier pour évoquer leurs attentes avant le synode (réunion d'évêques) qui doit leur être consacré en octobre prochain.

Dans ce document de 12 pages, les jeunes expriment un besoin "d'inclusion, d'accueil, de miséricorde et de tendresse de la part de l'Église". Ils évoquent leurs dissensions quant aux enseignements de l'Église concernant la contraception, l'avortement ou l'homosexualité.

Les jeunes demandent également à l'Église de reconnaître "ses fautes passées et présentes", en particulier sur les abus sexuels et l'usage inapproprié du pouvoir et des richesses et s'interrogent aussi sur la place des femmes dans une institution dominée par des hommes.

Avec Agence

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés