Le ministère du Travail publie sur son site une liste de personnes ou d'entreprises condamnées pour travail illégal. L'objectif est d'"assurer une transparence sur les pratiques frauduleuses des entreprises, à destination de leurs clients potentiels". La Cnil alerte sur les risques d'atteinte aux libertés fondamentales.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés