Il se dit " prêt " à prolonger son mandat au-delà de juin 2019. En plein Brexit, Mark Carney, le gouverneur de la banque d'Angleterre souhaite pouvoir rester à la tête de l'institution. Une décision motivée par le ministère des Finances, alors que l'option d'un Brexit sans accord se concrétise de plus en plus.

"Nous savons tous que le scénario d'un no deal est possible et que les négociations arrivent à un stade critique. Nous avons écouté plusieurs points de vue sur les conséquences éventuelles, et je dois dire, que parfois les choses n'évoluent pas comme prévues", a-t-il déclaré.

Une annonce qui a provoqué l'effet escompté, et qui a rassuré les milieux financiers : la livre est repartie à la hausse ce mardi, après avoir subi lundi sa plus forte baisse depuis plus de trois mois.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés