Depuis le 25 mai 2014, date de la fin du mandat de Michel Sleimane, les Libanais sont sans président. Deux poids lourds de la scène politique libanaise sont en lice, mais les divisions politiques liées au conflit en Syrie paralysent le Parlement, empêchant l'élection d'un nouveau chef de l'État. Reportage de notre correspondante.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés