Vidéo associée: 

Publié le 12/11/2017

Le Liban demande des comptes à Riyad

Corps: 

Le Président libanais réclame les éclaircissements de l'Arabie Saoudite, sur la situation de Saad Hariri. Depuis sa démission, annoncée la semaine dernière depuis le royaume sunnite, le Premier ministre libanais demeure à Riyad et n'a pas pris la parole. Une décision à l'origine d'une nouvelle crise politique au Liban.
Le chef de l'Etat Michel Aoun n'a pas accepté sa démission, et attend son retour à Beyrouth. Depuis, il multiplie les entretiens avec les représentants politiques et les diplomates étrangers.
Saad Hariri a dit craindre pour sa vie, et critiqué la 'mainmise' du Hezbollah sur les affaires intérieures libanaises. Le mouvement armé chiite, qui faisait partie de son propre gouvernement, et qui accuse Riyad de 'détenir le Premier ministre démissionnaire.

Le président libanais demande à Ryad d'" éclaircir " la situation de son premier ministre https://t.co/5qIU4fFSBM- Le Monde (@lemondefr) 11 novembre 2017

A Beyrouth, où je me trouve, trois sentiments dominent après la " démission " du premier ministre Saad Hariri : l'humiliation, la colère et la peur. Ma chronique lobs https://t.co/PMX4wQ2id3- pierre haski (pierrehaski) 11 novembre 2017

Comment Hariri s'est retrouvé piégé en Arabie saoudite. L'enquête de Jean-Pierre Perrin pour mediapart. https://t.co/SXxsyJNANk- Fabrice Arfi (fabricearfi) 11 novembre 2017

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet