Les scientifiques craignent que l'activité prolongée du volcan Kilauea ne soit le signe annonciateur d'une très puissante éruption encore à venir, de l'ampleur de celle que l'archipel de Hawaï a connu dans les années 1920.

Depuis le 3 mai, le Kilauea crache des coulées de magma qui avancent à 210 mètres par heure.

De nouvelles fissures sont apparues ces jours derniers autour du cratère qui projette d'épais panaches de cendres jusqu'à 9 km d'altitude.

Le Kilauea est l'un des cinq volcans actifs que compte l'archipel d'Hawaï.

Depuis son réveil, plus de deux mille personnes ont évacué leurs maisons devant l'avancée de coulées de lave et pour fuir les gaz toxiques qui ont envahi la zone.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés