Moins de 24 heures après les émeutes de Moirans, l'Assemblée nationale était en ébullition ce mercredi. Les députés de l'opposition ont vivement critiqué l'action du gouvernement durant les incidents. Les mots sont forts: "manque d'autorité, État laxiste". Le Premier ministre, Manuel Valls, a voulu montrer un visage de fermeté en assurant que les casseurs devront "s'attendre à être implacablement recherchés et poursuivis en justice". Le député Rassemblement Bleu Marine, Gilbert Collard, va encore plus loin, pour lui, "il n'y a plus d'Etat".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés