Vidéo associée: 

Publié le 26/12/2014

Le gouvernement russe privé de vacances de Noël pour lutter contre la crise économique

Corps: 

Pas de repos en perspective pour les ministres russes.
Face à la gravité de la crise économique que traverse la Russie, le président Poutine a décidé d'annuler les vacances du gouvernement, prévues début janvier pour célébrer le Nouvel An et le Noël orthodoxe.

L'économie russe a pris un sérieux coup de froid en raison de la baisse du prix du pétrole, des sanctions occidentales et de l'effondrement du rouble.

La monnaie russe a perdu plus de la moitié de sa valeur, enregistrant une chute historique la semaine dernière.

Conséquence : la nouvelle année devrait rimer avec récession et inflation en Russie.

Sur les étals des marchés, c'est la valse des étiquettes : la hausse des prix devrait atteindre plus de 11% sur l'année.

Anna Nikitina est retraitée. Elle s'inquiète : 'on se demande si nos retraites vont être suffisantes pour acheter tout ce dont on a besoin', explique-t-elle.

Alexander vit lui aussi à Moscou, mais il est beaucoup plus optimiste : 'je ne vois pas l'intérêt de paniquer ou de s'inquiéter, on aura toute la nourriture qu'il faut jusqu'à la fin des vacances', dit-il dans un sourire.

Et pour la boisson, Vladimir Poutine a ordonné le gel des prix de la vodka.

D'après le président russe, l'envolée des prix conduisait à accroître la consommation d'alcool de contrebande de mauvaise qualité.

Le demi-litre de vodka vaut en effet 30% plus cher en ce moment qu'au début de l'année 2014.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité