Les autorités autrichiennes s'attaquent à l'islam "politique", comme elles le qualifient. Jusqu'à 60 imams turcs, ainsi que leurs familles, devraient être expulsés du pays, et sept mosquées, également financées par la Turquie, vont être fermées. C'est ce qu'a annoncé ce vendredi matin le chancelier autrichien en personne, le conservateur Sebastian Kurz .

Une décision ferme qui fait notamment suite à la reconstitution d'une bataille emblématique de l'empire ottoman dans l'une des principales mosquées de Vienne, la capitale autrichienne. Des enfants de la communauté turque avaient été déguisés en soldats pour jouer cette reconstitution.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés