Vidéo associée: 

Publié le 08/03/2018

Le difficile équilibre professionnel et privé des femmes

Corps: 

Séverine Picard est conseillère juridique. Mère de trois enfants elle a décidé de réduire son temps de travail à quatre jours par semaine. Elle estime se sentir privilégiée car la loi belge et son entreprise lui permettent de mener comme elle le souhaite sa vie de famille et sa vie professionnelle. Toutefois la charge de travail n'a pas diminué et pour profiter de cette situation elle a aussi fait des concessions. " C'est clair que si n'avais pas eu d'enfants ou si j'étais un homme j'aurais candidaté pour d'autres jobs avec plus de responsabilités. Je ne l'ai pas fait. J'ai choisi de mettre ça entre parenthèse parce que mon temps partiel allait être remis en question à chaque fois ", explique-t-elle. Le cas de Séverine n'a rien d'unique. Selon une étude menée au Danemark le salaire des femmes tend à diminuer de 20% à l'arrivée du premier enfant.

Pour remédier aux disparités entre les parents, la Commissaire européenne chargée de l'Egalité des genres travaille sur une nouvelle réglementation pour mieux équilibrer vie professionnelle et vie de famille. Le texte propose de renforcer les jours de congé parentaux pour les pères. Le document veut aussi permettre de donner plus de flexibilité professionnelle pour répondre aux besoins de la famille. " Nous proposons aussi un congé parental de quatre mois non transférable pour inviter le second parent, très souvent les pères, à partager les tâches et les plaisirs ", ajoute la Commissaire V ra Jourová .

La Confédération européenne des syndicats soutient l'initiative de la Commission et participe à son élaboration. Mais elle craint l'attitude des Etats membres dans ce débat. Par le passé les capitales ont déjà rejeté une proposition sur les congés de maternité .

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet