Une personne est assassinée tous les trois jours depuis le début de l'année à Londres, une tendance qui s'accélère. Les victimes de ces violences sont de plus en plus jeunes, souvent issues de milieux défavorisés. Ces meurtres sont effectués presque systématiquement par armes blanches. Le gouvernement britannique estime que près de 70 000 jeunes sont membres d'un gang.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés