Plus de 2 300 mineurs ont été arrachés à leurs parents à la frontière mexicaine depuis début mai. Le président américain a fait volte-face mercredi en mettant fin à ces séparations causées par sa propre politique de " tolérance zéro ".

Un revirement dans lequel la première dame a joué un rôle, de l'aveu-même de Donald Trump.

Melania Trump a rencontré des éducateurs et leur a rendu hommage : " Permettez-moi de vous saluer en vous remerciant tous pour ce que vous faites, pour votre travail héroïque jour après jour, pour ce que vous faites pour ces enfants. Nous savons tous qu'ils sont ici sans leurs familles. "

L'opération communication a été perturbée par un détail vestimentaire. Melania Trump portait une veste sur laquelle était imprimé : " Je m'en fiche complètement, et vous ? "

Négligence ou message caché, peu importe, l'inquiétude demeure. Aucune consigne claire n'a été donnée à l'administration américaine pour qu'elle organise la réunion des familles séparées.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés