Pour Manuel Valls une "minorité salafiste gagne la bataille idéologique de l'Islam en France". Une analyse qui n'est pas partagée par tous. A droite on accuse le Premier ministre de parler sans agir. Sur les réseaux sociaux, certains critiquent une obsession pour l'islam et une volonté de détourner l'attention, alors que la loi Travail est vivement contestée. Les "Panama Papers" continuent d'affoler le monde. le Premier ministre islandais démissionne et Hollande est l'ami des lanceurs d'alerte.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés