C’est une image rarissime dans la capitale égyptienne habituée aux embouteillages monstres. En cause, des automobilistes qui font la queue pour acheter du carburant par crainte d’une pénurie vendredi lors des grandes marches annoncées contre le régime. Tout le monde se rappelle ici le précédent de 2011 contre Moubarak.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés