Sous la présidence de Dilma Rousseff, le Brésil, septième puissance économique mondiale, s'est enfoncé dans une crise profonde. À Rio, les files d'attente s'allongent devant les centres d'offres d'emploi. Les plus pauvres comme les plus riches sont touchés. Pour les chômeurs, les Jeux Olympiques de cet été sont pour l'instant le seul espoir de retrouver un travail.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés