Le troisième patient ayant bénéficié de la pose d'un coeur artificiel Carmat va bien, confie en exclusivité à BFMTV le professeur Carpentier, le médecin qui l'a opéré. "Il va très bien, il est formidable, il a un sens de l'humour formidable. Il n'est pas du tout inquiet", explique-t-il. Un quatrième malade va être opéré pour recevoir un coeur Carmat, annonce par ailleurs le professeur Carpentier, un mois après le décès du deuxième patient, âgé de 68 ans.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés