Le directeur de cabinet de Jean-François Copé, invité lundi soir sur BFMTV, a juré avec des tremblements dans la voix que le président de l'UMP n'avait "jamais été mis au courant de dérives" liées aux comptes de campagne de Nicolas Sarkozy. Tout en reconnaissant que des prestations fournies par la société Bygmalion avaient été indûment facturées à l'UMP au lieu d'être imputées aux comptes de campagne du candidat.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés