Une Malienne et un Portugais qui travaillaient pour l'Union européenne au Mali figurent parmi les quatre victimes de l'attaque djihadiste, qui a visé un complexe touristique près de Bamako. Une Franco-gabonaise aurait également péri.

Les forces maliennes, qui ont reçu le renfort des militaires français de l'opération Barkhane et de ceux de la mission de l'ONU (Minusma), ont abattu quatre assaillants. Cinq autres ont été faits prisonniers.

Ce témoin raconte l'attaque : 'Un homme est arrivé en premier sur une moto. Il a crié : Allah Akbar, Allah Akbar. Il a posé sa moto et a commencé à tirer. Puis, il s'est dirigé vers la piscine sur la colline et une voiture est arrivée avec d'autres assaillants.'

L'attaque a également fait plusieurs blessés, dont deux grièvement. Près d'une quarantaine de clients ont pu ressortir vivants de ce complexe touristique, situé à la périphérie de Bamako et fréquenté notamment par des expatriés.

Les attaques djihadistes visant des Occidentaux se sont multipliées depuis deux ans dans le Sahel, dont celle qui avait visé en novembre 2015 l'hôtel Radisson Blu de Bamako. Vingt personnes avaient alors été tuées.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés