L'opération 'Gardiens de nos frères' menée par l'armée israélienne en Cisjordanie pour retrouver les trois jeunes disparus depuis le 12 juin près d'une colonie a fait deux nouveaux morts côté palestinien, portant le bilan à cinq tués.

Le cadavre d'un homme de trente ans a été découvert dans la nuit de samedi à dimanche sur le toit d'un immeuble de Ramallah, à la suite d'affrontements violents avec des soldats. Il y a aussi eu une dizaine de blessés. Près de Naplouse, un homme de 26 ans a été tué dimanche matin alors qu'il s'approchait de soldats 'de manière menaçante', selon l'armée, qui précise, tout comme sa famille, qu'il était mentalement instable'.

L'armée mène, en particulier à Hébron, son plus important déploiement en Cisjordanie depuis la fin de la deuxième Intifada, en 2005. Environ 340 Palestiniens ont déjà été arrêtés. Israël poursuit un double objectif : retrouver les trois jeunes mais aussi affaiblir le Hamas, en démantelant ses infrastructures.

Le président palestinien, Mahmoud Abbas, et son représentant à l'ONU, Riyad Mansour, dénoncent une 'punition collective' et réclament l'intervention de la communauté internationale pour protéger
la population civile.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés