Alors que la situation économique continue d'empirer en Argentine, le FMI va avancer son programme d'aide, a affirmé ce mercredi le président du pays, Mauricio Macri.

" Je souhaite vous annoncer que nous nous sommes mis d'accord avec le Fonds monétaire international pour anticiper tous les financements nécessaires pour garantir la conformité avec le budget prévisionnel de l'année prochaine ", a déclaré le chef de l'Etat dans une allocution télévisée.

A peine deux mois après avoir obtenu du FMI une nouvelle aide de 43 milliards d'euros, Buenos Aires s'inquiète. Malgré l'un des taux directeurs les plus élevés au monde, le peso - qui a perdu près de la moitié de sa valeur depuis janvier - poursuit sa chute. Mercredi encore, il se dépréciait de 7 %.

Le gouvernement prévoit un recul du PIB d'1 % cette année. Et sa réponse ne suffira pas aux investisseurs, estime cette analyste :

" Le fait d'avancer les fonds du FMI qui étaient déjà prévus dans tous les calculs ne changera rien à la situation ", rappelle Fausto Spotorno, directeur du centre d'études économiques OJF.

" La confiance que les marchés internationaux ont donné au gouvernement a en partie disparu, les marchés demandent maintenant des résultats ", conclut-il.

Certains investisseurs commencent à douter de la capacité du FMI à pourvoir honorer ses engagements vis-à-vis de sa dette en dollars.

La cure d'austérité mise en place à la demande du FMI, a été contestée dans la rue. Le 25 juin dernier, une grève générale paralysait le pays.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés