Invité à réagir sur le déplacement de Nicolas Sarkozy en Russie où il a rencontré le président Vladimir Poutine jeudi, le député européen Les Républicains, Alain Lamassoure, a regretté, vendredi sur le plateau de Politique matin, "une initiative individuelle qui divise l'Europe, la France et notre parti politique. Pour un petit avantage diplomatique à Vladimir Poutine".

Le chef de file des députés européens français, membres du Parti populaire européen (PPE), explique même que "[si Nicolas Sarkozy] nous avait demandé notre avis, je lui aurais déconseillé de faire ce voyage. J'ai le souvenir en 2008 d'un président de la République, Nicolas Sarkozy, président du Conseil européen, qui a fait l'unité de tous les Français et tous les Européens contre Vladimir Poutine en train d'envahir la Georgie."

L'ancien ministre du gouvernement Balladur, délégué aux Affaires européennes, considère que l'initiative de Nicolas Sarkozy, président des Républicains, "n'aide pas [la diplomatie]. Le conflit syrien se négocie entre ceux qui sont aux affaires en ce moment-même à Vienne", note-t-il.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés