Le Parlement algérien a adopté ce dimanche une réforme constitutionnelle pour limiter à deux le nombre de mandats présidentiels. Avec cette réforme, le président Abdelaziz Bouteflika, au pouvoir depuis 17 ans, prépare l'Algérie d'après.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés