Invité sur RMC et BFMTV, François Hollande a déclaré, mardi, qu'il souhaitait l'accélération de la réforme territoriale. Mais cette fusion des régions, qui inclue la suppression des Conseils généraux, suscite beaucoup d'inquiétudes: pour les syndicats, il n'y a pas de doute, la réforme aura des conséquences sur l'emploi. En Gironde, le Conseil général comporte près de 6.500 agents et représente le deuxième employeur du département.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés