Les documents vidéo fournis par l'armée turque l'attestent : le pays continue ses raids aériens sur des sites de l'organisation État islamique en Syrie. Ces frappes marquent un tournant politique de la part d'Ankara, longtemps accusé de complaisance envers les actes terroristes qui pouvaient déstabiliser le régime de Bachar el-Assad.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés