C'est un changement de politique radical de la part des autorités turques, longtemps ambiguës à l'égard des djihadistes. Arrestations dans le pays, premier raid aérien sur la Syrie, Ankara a même autorisé l'armée américaine à utiliser ses bases aériennes situées à proximité de la frontière syrienne. Ce retournement de situation intervient quatre jours après l'attentat qui a fait 31 morts dans le pays.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés