Vidéo associée: 

Publié le 22/01/2018

La Turquie déploie ses soldats en Syrie

Corps: 

Les affrontements entre milices kurdes et les combattants turcs continuent dans la région d'Afrine, au nord de la Syrie, après l'envoi de soldats par Ankara ce dimanche.

Deux jours après le début de l'offensive menée par l'armée turque, l'Observatoire syrien des droits d l'homme accuse Ankara d'avoir tué 18 personnes, majoritairement des civils. Du côté turc, on déplore un mort, et une quarantaine de blessés, après les tirs de roquettes attribués aux milices kurdes.

Depuis la ville de Bursa au sud d'Istanbul, Recep Tayyip Erdogan a réaffirmé sa détermination :

"Notre objectif est le suivant : avons-nous 3,5 millions de frères syriens dans notre pays ? Oui, nous les avons. Notre objectif, c'est de renvoyer les 3,5 millions de frères syriens de notre pays vers leurs terres."

Depuis samedi, l'armée turque mène une offensive de l'autre côté de sa frontière avec la Syrie pour cibler les combattants kurdes de l'YPG, branche syrienne du PKK.

Groupuscule terroriste pour Ankara, soutien de choix dans la lutte contre l'État islamique pour Washington : les Kurdes syriens détiennent depuis 2012, une autonomie de facto que la Turquie voit d'un très mauvais oeil, à quelques kilomètres de sa frontière.

Dimanche, le président syrien Bachar el-Assad a condamné l'opération militaire et a accusé Ankara de "soutenir le terrorisme".

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet