Au Burundi, depuis la crise politique de 2015 et les violences qui ont suivi, plus de 400 000 personnes ont fui le pays, notamment pour le Kenya. Pourtant, même en dehors des frontières, ces Burundais craignent encore pour leur vie. Reportage de nos correspondants.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés