La traque de Salah Abdeslam, considéré comme le huitième homme des attentats de Paris, se poursuit en France et en Belgique quatre jours après la tragédie. "Il y avait à Molenbeek des policiers français présents sur le terrain avec des policiers belges dans le cadre d'une équipe commune d'enquête qui est une forme de travail qui existe depuis un certain nombre d'années dans l'Union européenne", a expliqué Jacques Poinas, ancien chef de l'antiterrorisme en Belgique.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés