Le meurtre du journaliste slovaque Jan Kuciak et de sa fiancée continue de secouer l'Union européenne. Le Parlement européen s'est emparé du sujet. Les eurodéputés ont évoqué lors d'un débat en session plénière les questions de la liberté de la presse, de la protection des journalistes et du détournement de fonds européens. Jan Kuciak enquêtait sur une affaire de corruption politique et de collusion avec la mafia. Benedek Jávor s'est rendu en Slovaquie avec une délégation de parlementaires dans les jours qui ont suivi l'assassinat le 26 février. Selon l'élu écologiste "' il y a un problème systémique sur le contrôle des dépenses des fonds européen ".

Cette affaire ébranle le gouvernement de gauche du Premier ministre Robert Fico. Les manifestations sont présentées comme les plus importantes dans le pays depuis la chute du mur de Berlin en 1989. Pour l'opposition slovaque la seule solution pour ramener un peu de stabilité passe par les urnes. " Personnellement je pense qu'un nouveau scrutin est nécessaire en Slovaquie, c'est la meilleure et la plus juste des solutions pour le pays ", juge l'eurodéputé conservateur Ivan Stefanec . Face à la pression politique et citoyenne, le Premier ministre a finalement décidé de remettre sa démission. L'avenir du gouvernement de Robert Fico est désormais entre les mains du président slovaque.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés