Le 1er juillet prochain, l'Autriche prendra la Présidence du Conseil de l'Union européenne. C'est dans ce contexte que le chancelier autrichien Sebastian Kurz est venu à Bruxelles pour présenter son programme pour les six mois à venir. Il veut se focaliser sur le Brexit, les négociations sur le budget européen mais surtout sur la sécurité et la migration.

A l'issue de sa rencontre avec Sébastian Kurz, le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a approuvé les futures priorités de la Présidence autrichienne. "Nous devons absolument trouver des solutions sur la migration" a-t-il déclaré. "Pour moi, la sécurité aux frontières extérieures est plus important que tout le reste".

Sebastian Kurz s'est quant à lui posé en nouveau conciliateur et a insisté sur "les divisions profondes" entre le Nord et le Sud, l'Est et l'Ouest. "Nous aimerions apporter notre contribution pour réduire les tensions et améliorer le sentiment d'être ensemble à travers l'Union européenne.

Prochain rendez-vous entre les deux dirigeants : le sommet européen du 28 et 29 juin prochain qui s'annonce extrêmement tendu sur la question migratoire.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés