Publicité

Contenus sponsorisés

Depuis les Législatives, et le renouvellement de l'Assemblée, l'équipe de foot parlementaire se retrouve démunie. Mais pas de quoi inquiéter le coach de la sélection, Guy Roux, qui s'est montré plutôt optimiste dans les colonnes de L'Obs, soulignant le rajeunissement de la classe politique. "Dommage, certains éléments 'rassembleurs' vont nous manquer. Mais le bon côté, c'est le rajeunissement. La moyenne d'âge risque de baisser d'une dizaine d'années ! Je serai moins angoissé. Je craignais toujours l'accident cardiaque ou le claquage chez les anciens...En attaque, c'est pas mal, on va pouvoir garder Valls et Baroin. Ce sont deux attaquants de pointe, des purs numéros 9. À 30 ans, les deux auraient pu jouer en CFA." En plus des députés, l'ancien coach de l'AJA est aussi à la tête de l'équipe de l'état-major des Armées. Et en plein mercato, Guy Roux souhaiterait attirer une nouvelle recrue. Selon les informations de L'Obs, il aurait envoyé il y a une quinzaine de jours une invitation à Emmanuel Macron pour le premier match de la saison le 6 septembre prochain. En sa qualité de chef des Armées, le chef de l'État pourrait tout à fait intégrer l'effectif, en revanche pas sûr que celui qui évoluait au poste de latéral avec l'équipe de foot de l'ENA, ne trouve le temps dans son agenda de rechausser les crampons.

Publicité