Majd Al-Dik, réfugié politique syrien, co-auteur de "A l'Est de Damas, au bout du monde", était invité du "14-16" ce jeudi sur LCI pour parler du chaos dont il a été témoin durant les quatre premières années de la révolution. "Toutes les zones sur lesquelles le régime s'acharnait sont des zones civiles", a-t-il notamment rappelé.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés