Né en Egypte sous le nom de Yussef Mustacchi, il s‘était rebaptisé “Georges” en hommage à Brassens. Ses parents étaient grecs, mais lui aimait à se chanter “Métèque”. Auteur, compositeur, proche entre autres de Barbara ou d’Edith Piaf pour qui il écrit “Milord” en 1958, l’homme laisse un héritage inépuisable de quelques 300 chansons.

Publicité

Contenus sponsorisés