Il y a un an, lors de son discours de rentrée au tribunal de grande instance de Nancy, le procureur Thomas Pison dénonçait le manque de moyens de la justice. Aujourd'hui, ce dernier pointe une situation qui a empiré pour les magistrats du parquet. Des efforts ont cependant été faits du côté des magistrats du siège et des travaux de rénovation du tribunal ont débuté. Les moyens restent insuffisants, reconnaît le ministère, qui affirme qu'un effort sans précédent a cependant été accompli sur le quinquennat.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés