En 2012, le scrutin de la primaire à droite avait été entâché par des accusations de tricherie. Le camp Fillon et Juppé se sont cette année organisés pour éviter toute fraude.

Publicité

Contenus sponsorisés