Vidéo associée: 

Publié le 11/09/2014

La France se fait gronder par Bruxelles sur son déficit public

Corps: 

Les nouveaux objectifs français, annoncés par Michel Sapin, le ministre de l'Economie, ce mercredi, ne sont 'clairement pas conformes à ses engagements', dixit la Commission européenne.

Paris promettait encore avant l'été une amélioration de la situation...

Michel Sapin :
'Avec une croissance et une inflation faible, la baisse des déficits que nous prévoyons pour 2015 sera limitée, avec un déficit prévu aux alentours de 4,3% du PIB en 2015, et un passage sous le seuil de 3% en 2017'.

Sur quoi le Français Pierre Moscovici, nouveau commissaire européen aux Finances, a prévenu que la France n'aurait pas de dérogation.

Angela Merkel a de son côté réclamé que les Européens respectent 'enfin' les règles qu'ils se sont fixées :
'Nous voyons un certain nombre de pays, par exemple l'Espagne, où les réformes ont de l'impact et renforcent les dynamiques. Et il faut le prendre très au sérieux quand la Commission européenne rappelle que le ralentissement des réformes est le plus grand risque pour le retour à la croissance'.

L'Allemagne fait plus que jamais figure de premier de la classe Euro... Son projet de budget pour 2015 est à l'équilibre, pour la première fois depuis 1969.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet